• image1

    Visite des travaux du pont de la RD 70 à La Roche-en-Brenil

    Je suis très heureux d’avoir pu effectuer une visite des travaux de reconstruction du pont de la RD 70 (dit pont de Clermont) ce mardi 19 septembre, pour ce moment important du chantier : la pose des éléments préfabriqués.

    Dès le lendemain des orages qui ont frappé le Morvan côte-d’orien en mai 2016, avec une violence rarement connue en Côte-d’Or, j’étais sur place et j’ai pu constater avec Martine EAP-DUPIN et avec les élus concernés l’ampleur des dégâts. Le Conseil Départemental a aussitôt pris toutes les mesures pour faire face aux dégradations car plusieurs routes et ouvrages d’art avaient été endommagés, et certains itinéraires ont même dû être fermés à la circulation.

    Dès la réunion plénière de l’Assemblée départementale du 27 juin 2016, nous avons voté une autorisation de programme d’un million d’euros en études et en travaux.

    L’objectif était d’engager la reconstruction des ouvrages d’art le plus rapidement possible, car il est nécessaire que les 5 hameaux qui forment la Roche-en-Brenil ne soient pas coupés les uns des autres. C’est donc dans un impératif de désenclavement et de sécurité routière que les travaux urgents ont été engagés. Et ils ont été accomplis en un temps record :

    Un mois après les innondations, les travaux du pont de la RD 15 au-dessus de l’Argentelet étaient engagés. Il a fallu autant de temps pour les achever, puisque cet ouvrage d’art a rouvert à la circulation le 1er août 2016. Pour ce « chantier express », le Conseil Départemental a investi 86.000 €.

    Il est important de noter que les travaux sur les trois ouvrages les plus touchés du secteur de Thil ne devaient pas être réalisés simultanément pour ne pas couper la circulation en même temps sur les deux axes majeurs que forment la RD 980 et la   RD 70.

    Pour le pont de Clermont, qui menaçait de s’effondrer et qui représentait un danger immédiat pour les usagers, le constat a rapidement été dressé : il fallait tout déconstruire avant de procéder à la phase de diagnostic, et enfin à la reconstruction du pont.

    La phase de reconstruction, dans laquelle nous sommes rentrés de plain pied depuis le 10 juillet dernier, s’achèvera le 27 octobre prochain. C’est une étape aussi coûteuse qu’impressionnante, puisqu’elle représente un investissement de 882.000 € de la part du CD 21. Enfin, la reconstruction de la RD 70 est entièrement à la charge du Département, qui finance 271.000 € pour la chaussée, les remblais, les dispositifs de retenue et la signalisation. Le pont sera rouvert à la circulation à la mi-décembre.

    Au total, le coût des travaux des deux ponts est estimé à 1,516 M €, à la charge du Conseil Départemental.