• image1

    Signature de la convention de jumelage entre le 511e Régiment du Train et le Conseil départemental de la Côte-d’Or

    Mardi 27 mars à Auxonne, je me suis rendu au sein du 511e Régiment du Train d’Auxonne pour la signature de la convention de jumelage entre le Conseil départemental de la Côte-d’Or et le régiment.

    En présence de Marie-Claire Bonnet-Vallet, Vice-présidente du Conseil départemental et Présidente de la communauté de communes CAP Val-de-Saône, de Raoul LANGLOIS, Maire d’Auxonne et du Chef de Corps le Colonel Nicolas SIRAUDIN, j’ai assisté à la cérémonie de prise d’arme organisée à l’occasion de la Fête du Train (commémorant la création de l’Arme du Train par Napoléon Bonaparte à Osterode le 26 mars 1807.

    A cette occasion, le Colonel Siraudin et moi-même avons signé une convention actant le jumelage entre le 511e Régiment du Train d’Auxonne et le Conseil Départemental de la Côte-d’Or

    C’était donc un grand jour pour le 511e Régiment du Train et pour le Département de la Côte-d’Or, mais qui intervenait dans un contexte tristement particulier, à la veille de l’hommage national au Colonel Arnaud BELTRAME

    C’est dans ce contexte que nous avons souhaité formellement renouveler et réaffirmer. Le lien Armées-Nation.

    En apposant nos signatures au bas de la convention de jumelage, le chef de corps et moi-même avons ouvert une nouvelle page de la longue histoire qui unit les Côte-d’Oriens à leurs armées, 22 ans après la signature de la charte de parrainage unissant le Conseil Général de la Côte-d’Or à l’escadron de chasse 2/2 alors stationné sur la Base Aérienne 102 de Dijon-Longvic.

    Cette convention avec le 511e RT, dernière unité militaire du département (hors gendarmerie) est donc à la fois un aboutissement logique, mais aussi un engagement pour l’avenir.

    Cet accord de jumelage s’appuie sur la double nécessité de promouvoir l’esprit de Défense auprès de nos concitoyens, et d’instaurer et maintenir un climat de confiance entre les collectivités territoriales et les forces armées.

    Nous nous engageons de manière volontaire et déterminée à coopérer de manière privilégiée dans les domaines de l’éducation, du sport, de la culture historique, de la vie associative et des cérémonies commémoratives

    Cette convention de jumelage acte ainsi le rapprochement du Département et de son régiment.

    Cet acte formel marque une nouvelle étape dans la coopération concrète, durable et sincère entre notre collectivité et son régiment, au service d’un objectif que nous ne perdrons jamais de vue : la promotion de l’esprit de Défense.

    Longue vie au 511e Régiment du Train en Côte-d’Or !