• Salon de l’agriculture : la Ferme Célébrités ?

    Le Salon de l’agriculture a ouvert ses portes samedi 25 février. Tous les ans, la « plus grande ferme de France » voit défiler plusieurs centaines de milliers de visiteurs. Dont tout ce que la France compte de femmes et hommes politiques.

    En année électorale, qui plus est présidentielle, alors là, c’est encore pire. C’est la bousculade au portillon. Le salon est un passage obligé pour ceux qui briguent le suffrage universel. Ils tentent de profiter de l’événement pour crier leur amour aux agriculteurs. Pour dire leur attachement à la ruralité. Pour montrer leur connaissance de la problématique agricole. Une fois tous les cinq ans : le monde agricole représente environ 8% du corps électoral. Ce n’est pas négligeable.

    Ainsi, après François Hollande, président auto-éliminé, la plupart des candidats à la présidentielle défileront dans les allées du salon tout au long des neuf jours que dure la manifestation.

    Les Marine Le Pen, Benoît Hamon, Jean-Luc Mélenchon ou Emmanuel Macron vont venir sur le salon dans les prochains jours.

    Mais parmi eux, combien ont réellement un vrai volet agricole dans leur programme présidentiel ? Combien voient la ruralité comme une chance et pas comme un handicap ? Qui a conscience des difficultés profondes des paysans français ?

    En y regardant de plus près, seul François Fillon, homme attaché au terroir, a pris en compte la problématique agricole et rurale dans son programme.

    Pour beaucoup, ce salon de l’agriculture a tout de la Ferme Célébrités. On tâte le cul des vaches en prenant un air faussement détendu.

    Moi aussi, j’y serai, pour la Journée Côte-d’Or et pour la Journée Bourgogne-Franche-Comté. Mais comme tous les ans.

    Pas pour me montrer.

    Non, je serai présent pour montrer mon attachement au monde agricole et à la ruralité. Pour dire ma fierté des paysans de notre beau département et de notre grande région. Pour renouveler le soutien de la collectivité que je préside aux agriculteurs.

    Pour dire que le salon doit être une vitrine de notre agriculture. Pas une vitrine pour ceux qui briguent le suffrage des électeurs. Pas une Ferme Célébrités.