• logo_cd_cotedor

    Restructuration hospitalière en Haute Côte-d’Or : Je défend le maintien du laboratoire d’analyses médicales de Châtillon-sur-Seine

    L’Agence Régionale de Santé de Bourgogne-Franche-Comté a engagé, depuis plusieurs mois, une réflexion visant à réorganiser l’offre hospitalière de la Haute Côte-d’Or. En décembre dernier, j’ai rencontré Pierre Pribile, directeur général de l’ARS, pour exiger qu’une véritable concertation soit engagée avec tous les acteurs locaux, et notamment le Conseil départemental et le Centre Hospitalier de la Haute Côte-d’Or.

    J’ai appris dernièrement que l’ARS envisageait de rattacher au Centre hospitalier de Semur-en-Auxois le laboratoire de biologie médicale implanté au sein de l’hôpital de Châtillon-sur-Seine. L’ARS justifie cette décision en arguant du niveau réduit d’activité du laboratoire de Châtillon et de « sa situation de grande fragilité ».

    L’ARS entend imposer son projet, sans aucune concertation.

    Mais, il est impératif, avant toute décision, que tous les éléments qui l’ont motivée puissent être donnés. Il faut également que l’établissement puisse apporter des éléments en réponse ainsi que les incidences de cette fermeture tant pour l’ensemble des activités de l’hôpital que pour les habitants du territoire. Or, il se trouve que ce service n’est pas déficitaire mais au contraire est à l’équilibre budgétaire. Alors pourquoi ce transfert ?

    Je trouve inadmissibles ces décisions unilatérales qui sont préjudiciables pour toute la population. On voudrait fragiliser la situation de l’hôpital de Châtillon-sur-Seine qu’on ne s’y prendrait pas autrement car cela risque de ne pas être sans conséquences sur le devenir des urgences.

    Réorganiser l’offre hospitalière en Haute Côte-d’Or est certes une obligation ; cela ne doit pas conduire à un déménagement des services publics mais au contraire à leur pérennité.

    Je m’opposerai avec vigueur à toute décision qui aurait pour conséquence de fragiliser l’accès aux soins des Côte-d’Oriens en général, des Châtillonnais en particulier.