• Pourquoi j’ai renouvelé mon soutien à François Fillon

    Depuis le soir du premier tour de la primaire de la droite et du centre, je soutiens François Fillon.

    Ma position n’a jamais varié. Je ne suis pas de ceux qui retournent leur veste à la première difficulté.

    Au plus fort de la tempête, je lui ai redit ma confiance à maintes reprises. Même quand certains, dans notre camp, exprimaient plus ou moins publiquement leurs doutes. Avec plus ou moins de dignité.

    Pourquoi ?

    Par fidélité et par respect de la parole donnée. C’est important. Notamment en politique. C’est à ce prix, en montrant une cohérence dans notre action, que nous tous, femmes et hommes politiques, contribuerons à redonner confiance à nos concitoyens.

    François Fillon est incontestablement un homme d’Etat. Je l’ai côtoyé en tant que ministre de la Fonction publique dans son Gouvernement. J’ai pu me rendre compte de sa solidité devant l’adversité. Il n’est pas homme à paniquer. Il a l’expérience nécessaire.

    Parce que, aussi, son programme est le seul susceptible de redresser le pays. Tous les médias louaient en leur temps la pertinence de ses propositions. Tous vantaient un programme réaliste et chiffré.

    Enfin, j’ai toujours dit qu’il n’existe pas de plan B. La primaire et ses millions d’électeurs ont donné une légitimité incontestable à François Fillon. Malgré l’acharnement dont il a fait l’objet, tous les plans alternatifs échafaudés dans les officines et les arrière-boutiques ont échoué. Tous mes amis des Républicains et de l’UDI ont dû se rendre à l’évidence : François Fillon est le candidat de la droite et du centre.

    Et parce que la droite et le centre ne peuvent gagner qu’unis, nous devons tous nous rassembler derrière François Fillon.

    C’est ensemble que nous convaincrons les Français. C’est ensemble que nous gagnerons la présidentielle. C’est ensemble que nous remporterons ensuite les législatives. Pour donner à François Fillon les moyens de gouverner et de mettre en œuvre son programme.

    C’est pourquoi je serai ce soir, jeudi 9 mars, à Besançon pour soutenir François Fillon.

    J’ai accepté d’intervenir publiquement.

    Dans notre belle région de Bourgogne-Franche-Comté, je compte m’investir chaque jour pour porter la parole de notre candidat et faire la pédagogie de son programme.

    Pour faire gagner mon camp.