• logo_cd_cotedor

    Pendant que l’Etat continue inlassablement sa politique de déménagement des territoires, le Conseil départemental maintient sa présence territoriale…

    J’ai reçu dernièrement Martine Viallet, Directrice régionale des finances publiques, qui m’a confirmé la prochaine fermeture de quatre trésoreries, dont trois en milieu rural.

    Les trésoreries de Sombernon, Mirebeau-sur-Bèze et Saint-Jean-de-Losne, ainsi que la trésorerie actuellement située dans les locaux de l’Office public de l’habitat, à Dijon, vont fermer leurs portes au début de l’année 2019.

    Si la Directrice régionale des finances publiques m’a affirmé que ces fermetures ne s’accompagneraient pas de suppressions d’emplois, je ne peux que déplorer cette politique de l’Etat qui institutionnalise un déménagement des territoires.

    Car, sous couvert de « rationalisation » ou d' »amélioration » de l’efficacité des services publics », c’est bien de déménagement des territoires qu’il s’agit. Une démarche mise en place depuis des mois par le pouvoir central, qui consiste à fermer, subrepticement, des services dans certaines communes et à les regrouper dans d’autres. C’est comme ça que l’Etat a procédé récemment avec l’activité des cartes nationales d’identité (CNI), transférée de Baigneux-les-Juifs à Venarey-les-Laumes.

    Et pendant que l’Etat « réorganise » ses services, le Conseil départemental a fait le choix stratégique de conserver ses collèges, ses centres d’incendie et de secours, ses espaces solidarité famille et ses centres routiers en tout point de la Côte-d’Or.

    En défendant coûte que coûte le maintien de sa présence territoriale, le Département montre au quotidien sa volonté de demeurer aux côtés de 100% des Côte-d’Oriens, où qu’ils habitent sur le territoire.