• presentation-logo

    Nouvelle Convention TER Bourgogne-Franche-Comté 2018-2025 : Marie-Guite DUFAY, face à la gauche radicale de sa majorité, renonce à préparer l’avenir de notre région

    Les conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté, réunis en Assemblée Plénière, devaient voter la nouvelle convention TER 2018-2025.

    Cette Convention, fruit d’un an de négociations et de travail, doit régir, pour 8 ans, les relations entre la région Bourgogne-Franche-Comté et la SNCF.

    Notre groupe de l’Union de la Droite et du Centre, fidèle à sa ligne de conduite, avait annoncé hier son intention de soutenir cette convention, tendant ainsi la main à Marie-Guite DUFAY pour trouver un consensus au-delà des clivages politiques.

    Nous avons appris, quelques minutes avant l’ouverture de la session, que la Présidente venait d’annoncer à sa majorité qu’elle proposait finalement la suppression, le matin même, de l’article 19 de la Convention TER. Cet article devait permettre de préparer la Bourgogne-Franche-Comté à l’ouverture à la concurrence du transport ferroviaire, qui sera obligatoire en 2023, en expérimentant sur un nombre limité de lignes. Pour une convention qui nous emmène jusqu’en 2025, cet article constituait un élément fondamental pour l’avenir des mobilités dans notre région.

    Marie-Guite DUFAY a donc cédé à la pression de la rue, aux grévistes et à la gauche la plus radicale de sa majorité, refusant ainsi notre main tendue.

    « Nous avons travaillé pendant des mois à un texte équilibré. A quoi sert-il de travailler pour qu’au détour d’une réunion de la majorité, au petit matin, la Présidente de la région remette en cause sa propre proposition ? C’est une méthode de travail qui témoigne d’un mépris de l’opposition. On ne peut pas continuer à travailler en commission sur des textes qui ne sont pas ceux présentés devant l’assemblée régionale.

     Nous ne pouvons pas continuer à travailler de la sorte, à être suspendus aux attitudes ambigües d’une majorité qui manque visiblement de cap.

    J’ai demandé à la Présidente d’organiser une réunion de la Conférence des Présidents de groupe pour que nous puissions enfin travailler sur des propositions qui ne soient pas remises en cause à tout moment. » François SAUVADET, Président du groupe Union des Républicains de la Droite et du Centre.

    En renonçant à préparer notre région à l’ouverture à la concurrence du transport ferroviaire, Marie-Guite DUFAY fait courir un risque aux usagers Bourguignons et Francs-Comtois.

    Parce que nous sommes responsables de l’avenir des déplacements des Bourguignons et Francs-Comtois,

    Parce que nous exigeons un service public irréprochable pour les usagers du TER,

    Parce que nous agissons pour des transports modernes et accessibles à tous,

    Nous votons contre la Convention TER 2018-2025 appauvrie par la gauche rétrograde.