• presentation-logo

    Nouvelle année, même déni

    En matière d’exercice démocratique, l’année 2017 à la Région Bourgogne-Franche-Comté commence comme 2016 s’est terminée : par le non-respect des droits fondamentaux de l’opposition.

    Pendant un an, l’opposition n’a pas pu s’exprimer une seule fois dans un document de communication édité par la Région.

    En 2017, la gauche régionale semble bien décidée à persévérer dans ce déni de démocratie.

    Depuis 1 mois, 2 documents généralistes ont été diffusés par Mme Dufay et sa majorité. Un sur le budget et les priorités de la gauche régionale pour 2017. Un autre, vantant les promesses de la Présidente de Région.

    Et une fois de plus, pas le moindre espace réservé pour une expression contradictoire de l’opposition

    Il faut sans doute y voir une façon pour la majorité régionale d’éviter que soient mises en avant son absence de vision et l’extrême fébrilité de sa gestion.

    En fin d’année dernière, j’avais saisi Mme la Préfète afin qu’elle rappelle à la Présidente de Région les dispositions légales qui s’appliquent au droit d’expression des groupes politiques au sein de notre collectivité.

    Force est de constater que la représentante de l’Etat donne raison à l’analyse faite par notre groupe quand à l’absence d’expression de l’opposition dans les publications régionales :

    « […] en l’espèce, plusieurs documents (Lettres aux acteurs, présentation du budget 2016 et document exposant le bilan et les orientations de début de mandat) ont été diffusés sans qu’aucun espace ne soit réservé à l’expression de l’opposition. »

    J’en appelle donc aujourd’hui à nouveau, par courrier, à Mme Dufay afin que le droit fondamental de l’opposition à l’expression soit respecté.

    Courrier