• IMG_6291

    Inauguration des travaux du Collège Henry-Berger de Fontaine-Française

    Je me suis rendu ce lundi au Collège Henry Berger, afin d’inaugurer les travaux qui ont eu lieu dans cet établissement. C’est un collège que j’apprécie particulièrement, et qui porte le nom d’un de mes illustres prédécesseurs, que l’on appelait « le bon docteur Berger ». C’est aussi un bel exemple de la politique d’équilibre territorial menée par le Conseil Départemental de la Côte-d’Or.

    Le collège Henry Berger, l’un des plus petits du département avec 182 élèves scolarisés cette année, est donc un symbole de cette politique à plus d’un titre.

    Il incarne notre volonté de maintenir tous les collèges de la Côte-d’Or, contrairement aux politiques menées par d’autres départements. Aucun collège n’a fermé en Côte-d’Or, et aucun collège ne fermera au cours de mon mandat de Président du Conseil Départemental. Nous sommes convaincus que les établissements de proximité constituent de véritables leviers en matière d’aménagement du territoire.

    J’ai pu visiter le nouveau CDI, la nouvelle Vie Scolaire, le nouveau foyer et la piste d’athlétisme qui ont été entièrement rénovés. Tous ces espaces ont été agrandis afin d’offrir un meilleur accueil aux élèves.

    Je crois que l’éducation est une chance donnée à tous, et c’est pourquoi nous continuons à faire de l’investissement en direction des collèges une de nos premières priorités.

    A ce titre, dans le budget 2017 adopté en décembre dernier, 22 millions d’euros sont consacrés aux collégiens, afin de leur offrir les meilleures conditions d’études possibles.

    Sur le territoire de la Côte-d’Or, ce sont 24 000 élèves qui prennent tous les jours le chemin de leur collège. Ce sont 24 000 collégiens à qui nous devons la sécurité et la protection. La menace terroriste est plus que jamais présente, nous l’avons encore vu, vendredi, avec les attaques perpétrées contre des militaires au Musée du Louvre.

    Des diagnostics ont été effectués dans tous les établissements, afin d’établir clairement les travaux à réaliser à travers 3 champs d’intervention :

    – la lutte contre les intrusions

    – les systèmes d’alerte en cas d’attentat

    – les actions d’évacuation.

    C’est dans ce cadre qu’une subvention de 9 536 € a été attribuée au collège Henry Berger pour l’agrandissement d’un portillon et la pose d’un dispositif d’occultation sur la clôture de l’établissement. J’ai tenu à ce que le Département agisse très rapidement dans ce domaine.

    Vous le voyez, en Côte-d’Or, « petit collège » ne rime pas avec « petits moyens » !