• logo_cd_cotedor

    Dépôt de plainte suite à l’agression de sapeurs-pompiers à Chenôve dans la nuit du jeudi 2 février

    Hier soir, jeudi 2 février, à 22h30, des sapeurs-pompiers ont été appelés à Chenôve pour intervenir sur une panne d’ascenseur. Une intervention qui s’est avérée être un piège minutieusement préparé.

    Profitant de la présence des pompiers dans l’immeuble pour secourir ceux qui étaient, soi-disant, bloqués dans l’ascenseur, des jeunes se sont introduits dans le véhicule d’intervention, l’ont démarré et ont fait un tour dans le quartier.

    Les sapeurs-pompiers ont finalement réussi à récupérer le contrôle de leur véhicule mais, à leur départ, ils ont été caillassés par les jeunes qui avaient reçu le « renfort » d’une dizaine de comparses. Si les pompiers n’ont pas été blessés, leur camion a été endommagé.

    Ces actes sont inadmissibles. Appeler des services de secours sur une intervention factice est inqualifiable mais agresser physiquement des pompiers qui risquent quotidiennement leur vie pour autrui est gravissime.

    Mes premières pensées sont pour les soldats du feu et leurs familles. Je veux les assurer de mon total soutien et de ma profonde considération.

    En association avec Vincent Dancourt, président du SDIS, j’ai décidé de porter plainte au nom du Conseil départemental de la Côte-d’Or que je préside. Je ferai de même, systématiquement, après chaque agression. Pour que de tels actes ne restent pas impunis.

    Je redis toute ma confiance à la Police pour qu’ils retrouvent les auteurs de ces violences et à la justice pour que ces délinquants soient mis hors d’état de nuire.