• Décès de Simone Veil

    J’ai appris ce matin le décès de Simone Veil à l’âge de 89 ans. Mes premières pensées vont à sa famille et à ses proches.

    C’est une figure du XXème siècle qui s’éteint.

    Rescapée des camps de la mort -Drancy puis Auschwitz notamment-, elle s’est engagée très tôt dans la vie publique. Plusieurs fois ministre, présidente du Parlement européen de 1979 à 1983, Simone Veil est surtout connue pour avoir porté à l’Assemblée nationale la loi sur l’interruption volontaire de grossesse, promulguée le 17 janvier 1975. Ses interventions au Palais-Bourbon, dans un hémicycle essentiellement composé d’hommes, sont inscrites dans la mémoire collective.

    Figure du féminisme, centriste et européenne convaincue, Simone Veil a également été membre du Conseil constitutionnel de 1998 à 2007. A l’issue de son mandat aux côtés des Sages, une autre carrière commence alors pour elle. En 2008, elle est élue à l’Académie française à la place de Pierre Messmer, ancien Premier ministre.

    Simone Veil aura eu plusieurs vies qu’elle aura toutes vécues intensément. Avec elle, c’est une partie de l’histoire politique et culturelle de la France qui disparaît.