• 43192676_1085503961574236_6537927860831649792_n

    Conférence LégiTime – Les rendez-vous du Barreau du Dijon

    Ce mercredi 3 octobre avait lieu une conférence LégiTime en Salle d’honneur du Département, organisée par le Barreau de Dijon, sur le thème « Comment favoriser l’accès des PME à la commande publique ? »

    Dans un contexte budgétaire particulièrement difficile pour les collectivités locales, dont l’investissement est bridé par le Gouvernement, le Conseil départemental demeure le 1er investisseur de la Côte-d’Or.

    Avec 103 M€ d’investissement cette année, Parce qu’une collectivité qui n’investit pas décline, la majorité départementale a donc fait un choix courageux : 103 M€ d’investissement pour insuffler le dynamisme nécessaire au développement de l’emploi et de l’activité.

    103 M€ d’investissement pour créer l’environnement le plus favorable à l’implantation et au développement d’entreprises partout sur le territoire.

    En matière de commande publique, le Département ne favorise jamais le moins-disant, mais toujours le mieux-disant. En aucun cas, nous nous limitons au seul critère du prix dans le choix des entreprises candidates.

    C’est l’un des axes forts de notre Charte PME, signée le 26 avril dernier avec les chambres consulaires et les organisations professionnelles de la Côte-d’Or.

    Nous favorisons aussi la transition vers la numérisation de la commande publique, en mettant en ligne les dossiers de consultation pour les marchés dont le montant est égal ou supérieur à 25.000 € HT.

    Dans la même logique, nous avons rappelé notre détermination à lutter contre les offres anormalement basses, conscients de la menace que cette pratique représente pour la pérennité de nos entreprises.

    82 % des marchés publics que nous passons sont notifiés à des entreprises côte-d’oriennes, et jusqu’à 87 % à des sociétés bourguignonnes.

    Enfin, le Département se tient également au côté des Maires pour la passation de leurs marchés, en les assistant techniquement (MiCA, SATESE …) gratuitement, et financièrement, grâce à l’aide aux communes et aux Contrats Cap 100 % Côte-d’Or.

    Cette soirée a permis de dresser ensemble un constat clair, limpide : c’est par les collectivités locales que passe la reprise de la commande publique, pas par l’Etat, qui ne pèse que pour 16 % dans les carnets de commande de nos entreprises, quand on connaît pourtant les moyens dont il dispose pour aménager notre territoire national.