• image1

    Anniversaire de la Route des Grands Crus de Bourgogne : la vieille dame est éternelle !

    Je me suis rendu ce dimanche 14 mai 2017 à Vougeot pour l’anniversaire des 80 ans de la Route des Grands Crus de Bourgogne en compagnie du cinéaste Cédric Klapisch, réalisateur du film Ce qui nous lie.

    Un film dont les photos de tournage parlent de la « nature humaine » – c’est justement le titre de l’exposition en cours au Château du Clos de Vougeot, proposée par Michel Beaudoin et Emmanuelle Jacobson-Roques, respectivement photographe pour le repérage du film et photographe de plateau de ce même film. Cette exposition, où ils ont su mettre en valeur ce joyau de la Côte-d’Or qu’est la Route des Grands Crus, sera visible au château jusqu’au 14 juillet 2017.

    Cette journée fut également l’occasion de rentre hommage à la route des Grands Crus, « cette vieille dame à la jeunesse éternelle ». Mais aussi, pour les touristes présents, de la sillonner en véhicules de collection, mobilisés ce jour pour célébrer cet anniversaire.

    Il y a de cela 80 ans, en effet le 14 mai 1937, le Conseil Général de la Côte-d’Or lançait officiellement le projet de construction de la route touristique des Grands Crus de Bourgogne : 38 villes et villages, 60 km, que l’on peut prendre à vélo, en randonnée, en voiture… 80 ans d’une histoire qui se poursuit aujourd’hui en Côte-d’Or, avec notamment la promotion des véloroutes par le Conseil Départemental. Fin 2018 au plus tard, la Route des Grands Crus de Bourgogne sera ainsi connectée au réseau des véloroutes français et européen. Aux côtés de Côte-d’Or Tourisme et de l’Association des Climats du Vignoble de Bourgogne, j’ai souhaité rappeler que cette voie mythique représente un vrai produit d’appel pour mettre en valeur les vins Côte-d’Oriens mais également les paysages du Département, son art de vivre. Le Conseil Départemental de la Côte-d’Or l’a bien compris, c’est pourquoi il soutient et valorise ce joyau Côte-d’Orien. Comme le disait l’historien Gaston Roupnel : « La Bourgogne n’a rien fait de mieux que ce petit coin où elle a réuni ses enchantements et mis dans les vins la générosité tendre de son génie ».